Pour tout savoir sur les activités, outils et recommandations du GFPD en lien avec la participation citoyenne, l’exercice démocratique, la gouvernance, la parité et l’actualité politique, bref, des informations et des outils utiles pour vous, votre organisme, votre entreprise !

Communiqués de presse

Préc. 12345

22
octobre2019

Élections fédérales 2019 : Une hausse significative de candidatures féminines au Québec (43,3%), mais encore loin de la zone paritaire pour les élues

Québec, le 22 octobre 2019 – C’est en ces termes que la directrice générale du Groupe Femmes, Politique et Démocratie (GFPD) a commenté les résultats officiels obtenus tôt ce matin sur la proportion d’élues québécoises à la Chambre des communes (33,3%) du Canada à l’issue du scrutin d’hier. « Si nous nous réjouissons de cette hausse significative de candidatures féminines québécoises, elle ne s’est toutefois pas traduite par une progression équivalente d’élues à la Chambre des communes, d’affirmer Esther Lapointe, directrice générale du GFPD.

30
septembre2019

Élections fédérales 2019 : Une hausse significative de candidatures féminines

Québec, le 30 septembre 2019 – À la fermeture de la période de mise en candidature, le Groupe Femmes, Politique et Démocratie (GFPD) se réjouit de la hausse significative de candidatures féminines au Québec dans le cadre des élections fédérales 2019 par rapport au scrutin fédéral de 2015. Celles-ci atteignent actuellement 43,3 %, ce qui correspond à une augmentation de 16,1 points1 de pourcentage par rapport aux élections de 2015 (27,7%).

 

26
septembre2019

Dépôt du projet de loi établissant un nouveau mode de scrutin : Nous pouvons aller plus loin en matière de parité!

 Québec, le 26 septembre 2019 – Réagissant au projet de loi établissant un nouveau mode de scrutin, la présidente du CA du Groupe Femmes, Politique et Démocratie (GFPD), Thérèse Mailloux, s’est dite déçue de la faiblesse des articles de loi (259.0.4 et 259.0.5, p. 23)) portant sur la parité femmes-hommes à l’Assemblée nationale du Québec. Malgré la bonne intention de favoriser la parité entre les femmes et les hommes que l’on retrouve dans le préambule du projet de loi, aucune disposition n’obligerait les partis politiques à présenter des candidatures dans une zone de parité ni même avec un seuil minimal. Les partis auraient simplement l’obligation de faire connaître leur objectif et de faire état du résultat atteint. Un parti pourrait alors se fixer un seuil de 15 % de candidatures féminines et remplirait les conditions du projet de loi.

1
mai2019

4e édition - Événement En marche pour la parité: des mesures législatives pour assurer la parité

Québec, le 30 avril 2019 –  Dans la cadre de la 4e édition de l’événement En marche pour la parité, qui a eu lieu aujourd’hui à la bibliothèque de l’Assemblée nationale du Québec, le Groupe Femmes, Politique et Démocratie (GFPD) et les Partenaires pour la parité ont réclamé, à nouveau, une loi sur la parité. « Nonobstant le résultat historique du scrutin du 1er octobre dernier, nous réclamons toujours des mesures législatives pour assurer, une fois pour toutes, et à long terme, la parité des femmes et des hommes à l’Assemblée nationale », d’affirmer la présidente du CA du GFPD, Thérèse Mailloux.

GFPD

18
octobre2018

La parité et un meilleur équilibre des responsabilités au Conseil des ministres!

Québec, jeudi 18 octobre 2018 - Le Groupe Femmes, Politique et Démocratie (GFPD) constate avec satisfaction que l’actuel Conseil des ministres présenté aujourd’hui est paritaire, ce qui constitue une avancée non négligeable vers une rééquilibration du pouvoir. De plus, on assiste à une meilleure répartition des responsabilités entre les femmes et les hommes ministres. « François Legault, premier ministre du Québec, a respecté son engagement de former un Conseil des ministres paritaire », a déclaré Esther Lapointe, directrice générale du GFPD. Rappelons que cet engagement fut rendu public lors de la troisième édition de l’événement En marchepour la parité à l’Assemblée nationale du Québec, le 24 avril dernier. Le GFPD et les Partenaires pour la parité yremettaient aux chef.fe.s des partis politiques, un projet de loi en faveur de la parité et un manifeste en expliquant la nécessité.

GFPD