fbpx

Analyse différenciée selon les sexes et intersectionnelle (ADS+)

*Formation offerte en présentiel et possibilité de la présenter en webinaire

Tenir compte des différents besoins, selon les réalités différenciées, afin de prévenir les inégalités, voilà en partie ce que vise l’analyse différenciée selon les sexes et intersectionnelle.

Cette formation initie les professionnelles, les candidates et les élues à l’ADS+;  un important outil de prise de décision. En effet, cet outil permet de prendre conscience que certaines décisions  peuvent perpétuer ou accentuer des injustices envers divers groupes de la société, et ce, de façon souvent involontaire. Cette méthode permet de tenir compte des manières dont le genre, le fait d’être une personne racisée ou pas, la classe sociale, l’orientation sexuelle, le fait d’être une personne en situation de handicap ou pas, l’âge et d’autres facteurs identitaires influencent la situation des individus lorsque vient le temps d’élaborer un projet, une politique, un plan d’action, etc.

La formation contextualisera l’ADS+, en expliquera la démarche et insistera sur la nécessité d’appréhender l’intersectionnalité des systèmes d’oppressions. Des situations en apparence juste et des services à la base pour « tout le monde », après analyse, révèlent souvent des inégalités qui rendent les organisations moins performantes et témoigne d’injustice inscrite dans les institutions.

Objectifs

À la fin de cette formation, les personnes participantes seront en mesure de mener une ADS+, de connaître les éléments importants à prendre en compte ainsi que les facteurs de réussites afin de prendre des décisions plus égalitaires.

À qui s'adresse la formation

La formation s’adresse aux femmes (professionnelles, candidates, élues) désirant s’initier à l’analyse différenciée selon les sexes et intersectionnelle (ADS+) afin d’avoir un regard neuf et plus représentatif sur le monde qui nous entoure .

Formatrice : Amélie Keyser-Verreault

Amélie Keyser-Verreault, Ph.D.  est chercheure spécialisée sur les questions de genre et de politiques des corps. Elle enseigne le cours de 45 heures portant sur l’analyse différenciée selon les sexes à l’Université Laval et a collaboré à divers projets de recherches et initiatives visant l’ADS+.


PARTENAIRES

Analyse différenciée selon les sexes et intersectionnelle (ADS+)

*Formation offerte en présentiel et possibilité de la présenter en webinaire

Tenir compte des différents besoins, selon les réalités différenciées, afin de prévenir les inégalités, voilà en partie ce que vise l’analyse différenciée selon les sexes et intersectionnelle.

Cette formation initie les professionnelles, les candidates et les élues à l’ADS+;  un important outil de prise de décision. En effet, cet outil permet de prendre conscience que certaines décisions  peuvent perpétuer ou accentuer des injustices envers divers groupes de la société, et ce, de façon souvent involontaire. Cette méthode permet de tenir compte des manières dont le genre, le fait d’être une personne racisée ou pas, la classe sociale, l’orientation sexuelle, le fait d’être une personne en situation de handicap ou pas, l’âge et d’autres facteurs identitaires influencent la situation des individus lorsque vient le temps d’élaborer un projet, une politique, un plan d’action, etc.

La formation contextualisera l’ADS+, en expliquera la démarche et insistera sur la nécessité d’appréhender l’intersectionnalité des systèmes d’oppressions. Des situations en apparence juste et des services à la base pour « tout le monde », après analyse, révèlent souvent des inégalités qui rendent les organisations moins performantes et témoigne d’injustice inscrite dans les institutions.


À venir et/ou sur demande

Toutes les villes


DURÉE

2 heures


CONTACT

Danielle Chenel
dchenel@gfpd.ca
418 658-8810


PARTENAIRES