fbpx

2e édition – Élues pour un environnement de qualité : Réaliser et promouvoir des projets environnementaux

De nombreuses femmes s’engagent en politique pour améliorer la qualité de vie et de l’environnement de leur communauté. Pour les élues, les dossiers à traiter sont généralement nombreux, et elles doivent souvent composer avec un emploi du temps chargé et multiple (travail, famille, études, projets personnels, etc.). De plus, les dossiers environnementaux ne sont pas nécessairement priorisés. Elles disposent donc de peu de temps et de ressources pour mener à bien ces dossiers.

Pourtant, un vaste champ d’action s’offre aux municipalités pour agir en matière d’environnement et les élues sont des actrices clés dans une perspective de transition écologique.

Nombre de place limité à 15 personnes

Objectifs

Les participantes seront mieux outillées pour défendre et prendre des décisions éclairées sur des questions environnementales. L’atelier propose également des clés pour la mise en œuvre de projets environnementaux sur leur territoire et vise à favoriser la prise de position et de parole des participantes sur ces enjeux. Les participantes pourront également comprendre l’importance de se préoccuper de l’environnement en politique municipale et reconnaître que, comme « gouvernements de proximité », les municipalités et les collectivités jouent un rôle crucial pour la mise en œuvre de solutions à l’échelle locale.

Clientèle

Cette formation s’adresse aux aspirantes candidates, candidates et élues en poste dans le cadre du prochain scrutin général municipal de novembre 2021.

Contenu

Introduction
Présentation du projet du Réseau des femmes en environnement auprès des élues
Introduction: Élues et environnement

Les termes du domaine de l’environnement à connaître en 2021
Sous forme de questionnaire participatif

Partage des responsabilités entre paliers gouvernementaux : les dossiers environnementaux au municipal
Les champs d’action des municipalités en matière d’environnement

Pause

Changement de comportement
Comment inciter le changement et obtenir l’adhésion de la population
Les facteurs psychologiques qui influencent notre volonté d’agir

Conclusion et échanges entre les participantes

Formule, approches pédagogiques et stratégies de formation

Exposé magistral (avec interventions et échanges avec les participantes), ponctué d’un questionnaire, le tout, de façon à favoriser la participation.

Nos formatrices et leurs parcours

Amandine Gournay  détient un baccalauréat en études de l’environnement et une maîtrise en gestion de l’environnement et politique appliquée de l’Université de Sherbrooke. Elle est conseillère en développement durable et chargée de projet Genre et environnement pour le Réseau des femmes en environnement. Elle coordonne le projet auprès des élues municipales lancé dans le but de renforcer les connaissances, l’influence et les capacités d’intervention des élues et futures élues dans des dossiers municipaux présentant des enjeux environnementaux et de développement durable.

Anne-Sophie Gousse-Lessard
Professeure associée à l’Institut des sciences de l’environnement (ISE) et agente de recherche au sein du Réseau inondations intersectoriel du Québec (RIISQ), Anne-Sophie se spécialise en psychologie sociale et environnementale. Ses travaux de recherche portent notamment sur les processus motivationnels sous-tendant l’action écosociale et sur les impacts psychosociaux des changements climatiques. Elle s’intéresse particulièrement à l’écoanxiété, à l’engagement citoyen, et à la dépendance individuelle et collective à l’auto solo dans une perspective de transition socioécologique.

Lise Parent, professeure et directrice du Comité des programmes en Sciences de l’environnement à l’Université TÉLUQ, est co-fondatrice du Réseau des femmes en environnement. Ses recherches portent sur la mesure de l’exposition aux perturbateurs endocriniens et de leurs effets sur l’environnement mais aussi sur la santé humaine, en adoptant une approche écosystémique de la santé.

Un mot sur le Réseau des femmes en environnement

Le Réseau des femmes en environnement est un organisme sans but lucratif, basé à Montréal, qui a pour mission de créer et promouvoir des actions novatrices et de fournir un espace de dialogue aux femmes afin d’améliorer la qualité de l’environnement, la santé et le bien-être. Le Réseau contribue ainsi au renforcement des capacités des femmes par d’autres femmes.

Information et inscription

Inscription : pour vous inscrire, vous devez vous rendre dans le site Web du Réseau des femmes en environnementCLIQUEZ
Information :  Amandine Gournay, conseillère en développement durable et chargée de projet Genre et environnement Réseau des femmes en environnement et son Conseil québécois des événements écoresponsables – agournay@rqfe.org – 1 819 861-9198


PARTENAIRES

2e édition – Élues pour un environnement de qualité : Réaliser et promouvoir des projets environnementaux

De nombreuses femmes s’engagent en politique pour améliorer la qualité de vie et de l’environnement de leur communauté. Pour les élues, les dossiers à traiter sont généralement nombreux, et elles doivent souvent composer avec un emploi du temps chargé et multiple (travail, famille, études, projets personnels, etc.). De plus, les dossiers environnementaux ne sont pas nécessairement priorisés. Elles disposent donc de peu de temps et de ressources pour mener à bien ces dossiers.

Pourtant, un vaste champ d’action s’offre aux municipalités pour agir en matière d’environnement et les élues sont des actrices clés dans une perspective de transition écologique.

Nombre de place limité à 15 personnes


17 juin 2021

13 h à 15 h 15

En visioconférence


DURÉE

2 h 15 min incluant une pause de 15 min


CONTACT

Amandine Gournay
agournay@rqfe.org
1 819 861-9198


PARTENAIRES